Qu’est-ce que l’Indonésie? Quand on parle d’Indonésie on pense tout de suite à Bali, certes. L’Indonésie compte 13 466 îles dont 922 habitées. C’est le plus grand archipel et le 4ème pays le plus peuplé du monde avec 265 millions d’habitants. Sa capitale est Jakarta qui se trouve sur l’île de Java. L’Indonésie est la région la plus volcanique du monde avec 129 volcans actifs.

Samedi 4 Mai

Après un petit déjeuner un peu étonnant et coloré, nous avions rendez-vous à 10h chez Monique.

Oui, la photo ne donne pas tellement envie et pourtant, c’était succulent!

Ce sont des banana pancakes avec de la noix de coco fraichement râpée sur le dessus.

Nous avions comme idée de faire nous même une bague. De la créer de A à Z.

Nous voilà assis face à une feuille de papier pour dessiner les motifs. Les mesures prises, il me faut découper la lamelle d’argent avant d’y inscrire les chiffres que nous voulons graver.

Ce n’est pas si simple que cela mais on y arrive même si c’est un peu de travers^^

Ensuite, à l’aide du marteau, il faut rendre l’argent le plus plat possible avant de le passer au chalumeau et de le tremper dans de l’acide.

Ce processus fait, il faut tordre le métal pour en faire un cercle, et donc une bague. Pour cela, un instrument, dont je ne connais pas le nom, est nécessaire et s’avère être très utile.

Une fois la bague bien ronde et la taille vérifiée, notre maitre artisan nous montre comment souder les deux parties de la bague ensemble, nous le laissons faire. Cela demande beaucoup de précision. Pour cela, il refait chauffer la bague au chalumeau et y ajoute un autre morceau d’argent. (Je me croirais presque dans le Seigneur des Anneaux, mon Précieuuuuux, ok j’arrête avec mes références cinématographiques peu évoluées^^)

Pour la bague de Flo, il ne manque plus que de la polir.

Pour ma bague, c’est une autre histoire. Il faut fabriquer le pourtour qui contiendra le « diamant » que j’ai fait ôter de mon ancienne bague. Et l’affaire n’est pas simple. Je laisse le maitre artisan s’en occuper. C’est un travail si minutieux.

La dernière touche, il ne me reste plus qu’à polir ma bague et à l’admirer.

Nous sommes ravis de notre fabrication. Il ne manque plus qu’à Flo de s’habituer à porter une bague.

Partout dans le pays, nous pouvons voir des petites corbeilles déposées par terre ou sur les murs, les motos, les trottoirs, les temples…

Petite minute culture.

Que symbolisent les offrandes que nous pouvons voir un peu partout?

Les petites corbeilles de fleurs sont nommées canang sari. Les corbeilles destinées aux Dieux sont remplies de pétales de fleurs, de nourriture sucrée, de riz et aspergées d’eau bénite selon des gestes codifiés. Puis, un bâtonnet d’encens est ajouté afin que la fumée permette aux offrandes d’atteindre leurs destinataires.

Les paniers destinés aux démons sont remplis de choses beaucoup moins bonnes car ils ne font pas la distinction entre ce qui est bon ou mauvais contrairement aux dieux.

Il arrive très souvent que les offrandes soient piétinées par terre, mangées par les chiens ou les poules et même les fourmis viennent se servir, cela n’a pas d’importance. C’est le geste de les positionner qui importe.

Les offrandes que l’on trouve sur les motos sont pour le Dieu Brahama, le dieu des objets animés de métal.

Dimanche 5 Mai

Aujourd’hui, nous partons à Nusa Penida, une île au sud est de Bali, qui reste encore sauvage et où les touristes n’affluent pas en masse. Nous avons retrouvé un couple d’amis (Manon et Louis) que nous avions rencontré à Siargao, aux Philippines. Nous allons passer les 3 prochaines semaines avec eux.

Il nous faut prendre un minibus pour arriver jusqu’à Padangbai. Nous attendons plus de 2h pour prendre le bateau qui nous emmènera sur Nusa Penida.

En attendant, c’est un petit chiot qui a pu profiter d’un merveilleux massage et de pleins de câlins.

La traversée est rapide. Seulement 20 minutes sont nécessaires pour rejoindre Nusa Penida.

L’arrivée est très jolie avec le bleu turquoise de la mer, le ciel dégagé et le soleil qui brille.

Après avoir déposé nos affaires à l’hôtel, nous prenons un scooter pour aller sur Crystal Bay.

Une petite plage parfaite pour aller admirer le coucher du soleil, située à 8km du « centre ».

Sur la route, nous nous arrêtons au Bambou Viewpoint pour admirer le volcan de Bali, le mont Agung. Il se cache mais on peut apercevoir son sommet au dessus des nuages.

Une fois arrivés à Crystal Bay, nous nous baignons. L’eau est plutôt fraiche mais le soleil est encore bien présent. Nous voyons un batfish (poisson chauve souris) qui vient se frôler à nous. 

Peu à peu, le soleil décline et vient se cacher derrière un îlot situé en face de la plage.

De plus en plus de monde arrive pour admirer le coucher du soleil.

C’est vraiment beau et ce n’est pas pour rien que cette plage est mentionnée comme étant la plus belle de Nusa Penida et le coucher du soleil comme étant le plus spectaculaire.

Nous profitons de l’instant présent.

Le soir venu, nous faisons des km en scooter pour aller manger dans un endroit qui restera dans nos mémoires à tous les 4, comme le pire dîner de toute notre existence.

En effet, en plus du service très long (1h10, heureusement nous avions amené les dés pour jouer au 5000), la nourriture était excécrable (et pourtant je ne suis pas difficile mais là…)

2 pizzas sont arrivées sur 3 et c’était vraiment infâme quand bien même nous pouvions appeler cela une pizza… mon poisson était vraiment trop grillé, c’était du carton et ne parlons même pas des crevettes surement surgelées et pas fraiches. Le plat de Louis n’est jamais arrivé, il l’a annulé et lorsque la note est arrivée, son plat nous a été facturé (bien entendu, nous ne l’avons pas payé).

Autour de nous, les personnes renvoyaient les plats en cuisine ou demandaient des explications… des plats circulaient mais les serveurs ne savaient même pas à qui les donner… Bref, ce n’était pas notre meilleur repas. Pour rajouter un petit peu de peps à cette merveilleuse soirée, il s’est mis à pleuvoir des cordes. Nous ne nous entendions même plus.

Nous avons finalement fini la soirée au Penida Colada où un pancake à la noix de coco et aux bananes flambées a sauvé nos estomacs.

Sur ce, il est temps d’aller dormir !

Lundi 6 Mai

La météo n’étant pas clémente ce matin, nous décidons de partir explorer l’île cet après-midi.

17km nous séparent de notre but, la Broken Beach. Il nous faudra 1h de scooter pour atteindre ce point, la route étant épouvantable avec des tas de trous, des montées, des descentes, des ravins…

Mais la vue vaut ce petit effort d’autant plus que le trajet offre de beaux paysages.

Nous arrivons à Angels Billabong. Un renfoncement dans la roche où la mer jaillit à marée haute. A marée basse, nous pouvons apercevoir des piscines naturelles dans lesquelles il est possible de se baigner.

Nous restons tout autour à admirer les vagues déferler contre les rochers nous éclaboussant d’embruns et former avec les rayons du soleil un arc en ciel.

Un peu plus loin, broken beach nous offre également un paysage magnifique.

Broken Beach est une baie circulaire qui résulte de l’effondrement des falaises. Une arche s’est ainsi formée. Une plage au pied des falaises se trouve rejetée par les vagues qui arrivent sous l’arche.

Ces deux endroits sont emblématiques d’une nature sauvage et brute.

Nous profitons de ces endroits 2h durant avant de reprendre la fameuse route de terre et de gravats pour rentrer avant la nuit.

Mardi 7 Mai

Nous prenons la route pour rejoindre Kelingking Beach. L’endroit le plus connu de Nusa Penida.

La route est en meilleur état que celle de la veille et nous arrivons vers 11h en haut de ces falaises.

La vue est juste sublime.

L’eau turquoise s’écrase sur les rochers et laisse apparaître une petite plage vierge de sable blanc.

Nous passons plus de 2heures sur ce site où la beauté des lieux ne peut que plaire aux yeux aguerris des touristes.

Entre le drone et le reflex, nous en prenons plein la vue.

Il faut juste faire attention à ne pas tomber de la falaise. Un petit sentier permet aux visiteurs de descendre jusqu’à la plage, chose que nous n’avons pas faite.

Le reste de l’après midi nous réserve une très belle surprise. En effet, nous voulions trouver une plage sympa pour se poser. Nous nous engageons à l’aveuglette sur un chemin de cailloux pour découvrir au bout, un petit coin de paradis.

Une piscine siège en haut de la falaise où nous pouvons voir le soleil décliner petit à petit.

Des transats sont installés autour et bien sûr des cocktails nous font de l’oeil.

Cheers ! A la votre ! Prost ! Tchin !

Nous profitons de la vue depuis la piscine. C’est un bon moyen de profiter de la fin de journée.

Mercredi 8 Mai

Une fois le petit déjeuner englouti, nous prenons les scooters pour 27km de route le long de la côte. Nous souhaitons rejoindre Atuh Beach, au sud de Nusa Penida.

Sur la route, nous rencontrons des écoliers, un vélo abandonné aux pieds d’un temple et au loin nous pouvons apercevoir le mont Agung, le volcan en activité de Bali.

Nous nous arrêtons tout d’abord, pour voir la Tree House. Une cabane nichée dans un arbre qui offre un panorama magnifique sur la côte.

L’eau est bleue turquoise et des falaises s’élèvent laissant peu de place pour une plage.

Au loin, nous pouvons apercevoir un petit sentier qui permet de descendre à la deuxième plage.

Enfin, Atuh Beach se situe derrière ces falaises. C’est une plage qui n’est pas facile d’accès. Il y a deux chemins pour y descendre qui se valent. Ce sont des énormes marches qui séparent la plage du haut de la falaise. Je vous laisse imaginer le sport d’aujourd’hui sous un soleil brûlant au zénith et une chaleur étouffante.

La mer était tellement chaude et c’était très agréable de passer quelques minutes dans cette eau bleue turquoise.

C’est ensuite l’appel de nos estomacs qui nous a dirigé vers un café où nous avons partagé un smoothie bowl.

Nos papilles en raffolent et le petit plus, c’est healthy !

La découverte de l’île de Nusa Penida touche à sa fin et il nous tarde d’aller en visiter une autre…