Célèbes Divers ont 3 hôtels dont 2 centres de plongées. Mapia Resort, le premier hôtel pour lequel nous allons travailler est situé au sud de Manado tandis que Onong Resort et Kuda Laut Boutique Dive Resort sont sur l’île de Siladen. 

Vendredi 1er Mars

La journée d’hier a été occupée aux transports afin de regagner la terre ferme et de se trouver un petit hôtel à Gorontalo, non loin de l’aéroport (45min quand même) pour faciliter notre vol à 8h05 ce matin. Nous quittons la province de Gorontalo afin de rejoindre celle de Manado où 3 hôtels nous attendent. Nous avons du pain sur la planche.

Après 1h d’avion et 1h de taxi, nous arrivons au Mapia Diver Resort. D’ailleurs, nous avons failli ne pas arriver à bon port. Et oui, lors de l’enregistrement des bagages à l’aéroport de Gorontalo, Flo s’est transformé en Patrick Fernandez et avait un vol pour Jakarta…  

Situé sur la partie nord de Sulawesi, à Manadao, Mapia Resort nous accueille au bord de mer avec sa piscine et ses bungalows de bois, vue sur la mer et les îles.

Autour d’une table avec Mia et Sandra, deux allemandes, nous parlons du déroulement de notre séjour et des équipements/activités mis à notre disposition pour faire la vidéo.

Un jus de pastèque nous attend, nous rions, discutons… C’est une autre expérience que l’accueil fait à Pulocinta EcoResort. Ca fait plaisir !

A peine arrivés, nous nous mettons au travail. Direction les chambres, la décoration, les alentours…

A 13h, nous allons déjeuner avec le staff et un autre couple d’allemands qui viennent passer leur Instructor Diver. Petite table conviviale où l’allemand et l’anglais se mélangent.

Nous continuons de travailler l’après-midi entre quelques ploufs dans la piscine…

Un magnifique coucher de soleil vient mettre un point final à cette journée.

Samedi 2 Mars

7h15, le réveil sonne. Un petit déjeuner avec des oeufs, des céréales, des donuts et des yaourts nous attend.

Il est 8h lorsque Pono vient nous chercher. Il travaille pour l’hôtel, s’occupe des transports et des Day tour comme celui que nous allons faire aujourd’hui. Il est A-DO-RA-BLE ! Il parle très bien anglais et il est très intéressant. Le genre de personne avec qui l’on ne s’ennuie jamais et que l’on voudrait garder comme guide !

Il nous emmène au Traditional Market de Tomohon, une ville au sud ouest de Manado. C’est un marché très particulier (vous comprendrez pourquoi plus tard) et connu.

Des légumes sont étalés sur le sol, une femme est assise parmi les aubergines et les piments, un enfant joue derrière elle, une succession de couleurs s’offre à nous, une pluie de sourires nous parvient, des regards curieux et interrogateurs fusent, c’est magique. 

Pono nous montre les légumes, nous fait sentir le lemongrass, la cannelle, le Jack fruit, la peau de serpent, le sucre de palme (photo)… Nous goûtons au traditionnel Minahasa pancake, qui ne ressemble en rien au nôtre, ni la texture, ni le goût, ni la forme…

Nous déambulons dans les allées du marché. Nos yeux sont partout. Nous échangeons quelques paroles avec les vendeurs. Nous achetons une noix de coco et des mangostines (le meilleur fruit local).

Voici des mangostines, fruits du dragon et des aubergines.

Du piment et du thon.

Tout se passe à merveille, le soleil brille dans un ciel bleu, des enfants nous sourient timidement, il fait chaud…

…c’était sans compter sur une certaine partie du marché… nous ne verrons cette pancarte qu’à la fin de la section « Extreme Market ».

Ames sensibles, s’abstenir des deux prochaines photos…

Nous passons devant des rats carbonisés tout comme leurs congénères les chauve-souris dont les ailes ont été séparées du corps et dont la bouche grande ouverte laisse apercevoir des dents pointues peu accueillantes.

Pono nous explique qu’ici, dans le nord de Sulawesi, une communauté, les Minahasa, n’a strictement aucun tabou et pour elle, manger du chien, du chat, du serpent c’est tout à fait normal. Bien avant la diffusion de l’Islam, tous les peuples de cette île mangeaient tous ces animaux. Puis, quand vint l’heure de l’Islam, la religion a interdit de consommer tous ces mets. Ce qui explique que l’on ne trouve pas tous ces immondes marchés partout dans le pays.

Des têtes de cochon gisent sur les étales, le corps avec les sabots et les poils reposent un peu plus loin tandis qu’un homme s’affaire à carboniser au chalumeau un morceau de je ne sais quel animal. Des serpents sont également découpés en rondelle. 

Deux reporters, Protection Animals, avec des caméras se tiennent devant nous. Ils sont en train de filmer et nous suivons du regard la trajectoire des caméras… des chiens entiers, carbonisés, sont étendus sur le côté. Je détourne le regard. On nous avait prévenus. Je vois un homme porter un coup de machette dans le cou du chien… C’est bon, je trace ma route, il est temps de quitter cet enfer.

Le temps d’oublier toutes ces images… voici le portrait de femmes et de garçon.

Ensuite, Pono nous explique en quoi consiste ces bouts de bambou de tailles différentes.

Les bambous dont le diamètre est plus petit servent à empiler les légumes afin de les faire cuire au barbecue tandis que ceux dont le diamètre est plus grand c’est pour faire passer la viande. Et hop, tout le monde à table ! Ce n’est pas encore l’heure du déjeuner pour nous alors nous partons explorer les alentours de Manado.

De retour à la voiture, c’est la découverte d’un volcan qui nous fait signe. Sa dernière activité a été enregistrée en 1958. Seule, de la fumée blanche sort du cratère avec une légère odeur de soufre. Situé entre deux autres volcans, Mahawu s’élève à 1331m.

Pono nous emmène ensuite voir le lac Danau Linow. Ce dernier est un lac volcanique soufré dont les couleurs se modifient au rythme du soleil et des vents. Il passe du bleu au vert puis au jaune…

Le sol, par endroit un peu trop mou, laisse échapper de la fumée.

Ce lac, dénudé de toute vie marine, est entouré d’émanations gazeuses et de sources d’eau chaude qui provoquent une odeur désagréable dûe au soufre.

C’est ensuite au tour du temple bouddhiste Vihara Buddhayana, situé dans le village de Tomohon, d’assouvir nos yeux de voyageurs curieux.

80% des indonésiens du Nord de Sulawesi sont catholiques protestants, les 20% qui restent se partagent entre les bouddhistes et les musulmans. Les couleurs de ce temple sont étonnantes. Du rose, du jaune, du blanc, du vert, du bleu, du noir, du rouge… et j’en passe!

Nous rencontrons des indonésiens qui veulent se prendre en photo avec nous et nous jouons le jeu.

Des statues ornent l’entrée tandis que le temple s’élève telle une tour de 9 étages. Le sommet du temple offre une vue sur le Mont Lokon, montagne de 1551m hébergeant un volcan.

Maintenant, il est l’heure d’aller partager une dizaine de plats locaux dans un endroit où les touristes ne sont guère en nombre. En effet, il n’y a que nous deux et tous les regards sont figés sur nous. Nous commençons à avoir l’habitude car, depuis notre arrivée à Sulawesi, nous n’avons quasiment vu aucun touriste… Et c’est très bien ainsi.

Sur la table, il y a du bambou, des bigorneaux au curry, des épinards épicés, des brochettes de poulet, des vermicelles, du tofu, des haricots rouges, du riz, du porc et du poulet cuisinés de différentes façons… Que de choix! En guise de boisson, du jus de sucre de palme nous est servi. Ce n’est pas mauvais mais rien d’extraordinaire. Bonjour le diabète !

Il est 15h lorsque nous rejoignons l’hôtel où Pono nous dit au revoir.

Du travail nous attend. Entre piscine, jardin, massage et hamac, Flo a du boulot!

Pour le soir, nous sommes attendus autour d’un buffet où siègent un énorme poisson, des légumes divers et variés, du porc, du riz et une soupe d’oeufs.

L’ananas, les fruit du dragon, les oranges, les melons et les pastèques sont les bienvenus pour clore ce repas. 

Dimanche 3 Mars

Un réveil un peu difficile à 7h nous sort de notre lit pour aller enfiler nos combinaisons, nos gilets et nos détendeurs. Ce matin, nous allons plonger.

Accompagnés par une partie du staff de l’hôtel, Hendri et Sandra, nous partons pour 40min de bateau sous la pluie avant d’arriver à notre spot de plongée. Heureusement, la pluie a laissé place au soleil. Nous nous équipons et nous filmons, drone et appareil photo en main, la mise à l’eau de nos deux binômes.

A notre tour !

Nous revoilà dans les profondeurs…

La luminosité n’est pas à son maximum mais cela nous laisse quand même apercevoir de superbes coraux et des tas de poissons comme les balistes bleus, les poissons anges, les poissons cocher, les poissons papillons, sans oublier le poisson grenouille… Tous les coraux sont vivants et les couleurs sont splendides.

Au bout de 48min, nous sortons de l’eau, heureux!

1h d’attente est nécessaire avant de replonger, question de sécurité.

Nous partons vers un autre spot. Le soleil est bien présent et nous pouvons admirer 4 dauphins qui nagent non loin du bateau.

Nous nous attaquons à notre deuxième plongée de la matinée qui ne durera pas moins de 50min.

Le monde marin est tellement magique ! Comme un poisson dans l’eau…

Il est 13h et la faim se fait ressentir. Nous rentrons déjeuner avec le reste de l’équipe. Au menu, des friiiiiites maison !!! Une tuerie! Un peu de chez nous dans nos assiettes.

L’après-midi sera consacré au montage vidéo et à l’écriture du blog dans notre bungalow tandis que la pluie est revenue nous voir avant de laisser place à un beau coucher de soleil.

Lundi 4 Mars

Journée repos et montage vidéo sous le soleil.

Quelques ploufs dans la piscine histoire de se rafraichir les idées.

Et pour le soir, un petit coucher de soleil… Un buffet de cocktails a été préparé pour notre dernier soir avec le staff.

Et pour finir ces 5 jours dans cet hôtel, un superbe coucher de soleil.

Il est temps pour nous d’éditer la vidéo et ainsi de continuer notre périple dans le 2ème hôtel de Celebes Diver sur l’île de Siladen.